Le diabète de Type 2

Symptômes du diabète de Type 2
Définition diabète de Type 2
Causes du diabète de Type 2

Ce diabète concerne 90% des 463 millions de diabétiques dans le monde en 2019. Il se déclare généralement après 40 ans bien que l'on trouve des cas de plus en plus jeune dû à la sédentarité et à la malbouffe. C’est une maladie qui reste très longtemps silencieuse. Le diabète de type 2 est souvent diagnostiqué au moment de l’apparition des complications ou au détour d’une prise de sang faite pour une autre raison..

Il se définit par une augmentation de la glycémie et est dû à une production insuffisante et une mauvaise utilisation de l’insuline par l’organisme. Le sucre ne rentre donc pas correctement dans les cellules et il n'est plus stocké et consommé efficacement. Il s’accumule dans le sang et déclenche une hyperglycémie. 

Le traitement du diabète de type 2 fait appel à de multiples médicaments mais également à un changement de comportement dans la vie quotidienne. Le retour à l’équilibre alimentaire et une activité physique régulière permettent alors de retarder l’accélération de la maladie et les complications.

  • Hypertension artérielle

  • Alimentation trop riche en graisses et en sucres

  • Sédentarité

  • Surpoids, Obésité

  • Excès de cholestérol

CAUSES

SYMPTÔMES

QU'EST-CE QUE C'EST ?

Symptômes du diabète de Type 2

CONTRÔLE

Le contrôle régulier de la glycémie est essentiel dans la gestion du diabète car elle permet d’anticiper et ainsi d’éviter les éventuelles complications. Plusieurs moyens sont possibles pour vérifier sa glycémie :

  • La glycémie capillaire : elle permet de connaître à tout instant sa glycémie et peut être faite par le patient lui-même. Il suffit de se pique le bout du doigt et transposer la goutte de sang sur l’appareil de mesure. Au vu des résultats, il peut modifier les doses d’insuline qu’il s’injecte, ce qui permet d’éviter des complications aiguës (hyper ou hypoglycémies). 

  • Le Freestyle Libre : il mesure en continu les taux de glucose. Il se compose d'un capteur de 3 cm de diamètre, posé à l'arrière du bras pendant 14 jours ainsi qu'un  d'un lecteur qui permet de scanner le capteur et de collecter les données.

  • L’HbA1c (hémoglobine glyquée ou l’hémoglobine glycosylée) : elle permet, par un prélèvement sanguin, d'évaluer la moyenne des glycémies sur une longue période. C’est le meilleur indicateur d’équilibre au cours des 3 mois qui précèdent le  dosage. Cette analyse se fait dans un laboratoire spécialisé et ne peut donc pas se  faire par le patient seul. Généralement, un diabète est considéré comme équilibré si le taux d'HbA1c est inférieur ou égal à 7%. Au delà, le risque de développer des complications à long terme augmente. 

Si ces mesures ne sont pas faites régulièrement, cela peut entraîner des complications dites aiguës ou dégénératives conduisant à une prise en charge médicale et dans certains cas une prise en charge hospitalière d’urgence.