Voyage

Les voyages lorsque l'on a le diabète adulte
Les voyages lorsque l'on a le diabète adulte

Chez l'adulte

  • Prendre l’avion :

 

L’attestation médicale diabétique est obligatoire pour un voyage en avion. Attention, il ne faut pas mettre son traitement en soute car la température est très basse ce qui peut abîmer l’insuline. De plus, il y a un risque que les valises n’arrivent pas à bon port… Il faut également signaler le port d’une pompe et pouvoir le justifier grâce à une attestation lors des contrôles de sécurité.

  • Voyager seul :

 

Lors d’un trek, road-trip ou simple voyage entre copains il est important qu’au moins une personne soit au courant du diabète afin de pouvoir réagir en cas d’hypoglycémie. Il faut également prévoir sa carte de diabétique en français et en anglais au cas où le voyage serait à l’étranger. 

 

  • A la plage :

 

Sur la plage, il faut faire attention à ce que l’insuline ainsi que la pompe ne soient pas au soleil. Il vaut mieux penser à prendre son traitement, des stylos de remplacement ainsi que les appareils de mesure glycémiques dans un sac isotherme. 

Il est aussi impératif de faire attention aux coquillages coupants ou aux rochers lorsque vous marchez pieds nus dans le sable. Si vous le pouvez, il est recommandé de porter des chaussures de plage.

 

Les voyages lorsque l'on a le diabète enfant et adulte
  • Décalage horaire : 

 

La gestion de la glycémie et du diabète en voyage obligent à plus de vigilance compte tenu des changements d'habitudes et d'environnements. Lorsque le voyage se fait à l’étranger il faut tenir compte du décalage horaire qui induit des modifications dans le planning d’insuline habituel. Il faut noter que le décalage horaire ne sera pas le même si vous voyagez vers l’ouest ou vers l’est. De plus, au-delà des 3h de décalage, il conviendra d'adapter votre traitement du diabète(régime alimentaire, médicaments et/ou injections...) pendant et après le séjour, après consultation avec un diabétologue. 

Une des astuces consiste à ne pas changer d’heure jusqu’au premier repas dans le pays d’arrivée.

Ce qui permet de suivre l’action de l’insuline et d’adapter les prises alimentaires.

Le kit de voyage et les papiers indispnsables pour un voyageur diabétique

Kit de voyage et papiers indispensables 

  • Attestation diabétique en anglais et en français + ordonnance du traitement 

  • Pour le traitement : kit d’urgence, unités d’insuline, matériel d’autosurveillance glycémique

  • Pour les traitements sous pompe, prévoir des stylos en cas de panne + pile de rechange

  • Stock de sécurité à mettre dans un sac différent des bagages

  • Sucres et biscuits en cas d’hypoglycémie

En vacances, il faut surveiller plus régulièrement sa glycémie car qui dit “vacances” dit “nouveau rythme” ce qui peut faire varier les glycémies.

Les voyages lorsque l'on a le diabète enfant

Chez l'enfant

Les voyages lorsque l'on a le diabète adulte enfant
  • L’enfant en vacances :

 

Pour les enfants diabétiques il est important de multiplier les contrôles de la glycémie car ils sont très sensibles aux changements d’environnements, changements alimentaires, décalages horaires.

Si l’enfant part seul, en classe verte ou chez ses grands-parents, il est important qu’il pense à prendre son kit de secours avec tout son matériel en double. De plus, il faut toujours qu’il se déplace avec sa carte de diabétique et le numéro de téléphone des parents et du diabétologue. Lors de ce type de séjour, l’enfant peut être soumis à de nombreuses activités physiques et des tentations alimentaires; il est important qu’il se contrôle régulièrement et qu’il puisse avoir un adulte référent au courant de son diabète.